top of page

Construire une com’ authentique et durable grâce à la slow communication

Cet article a été rédigé par Clémentine (www.lesoptimalistes.fr), accompagnante au slowpreneuriat.


Sur les réseaux sociaux, on est très rapidement assaillis d’injonctions en matière de communication : “il faut poster tous les jours”, “tu dois te nicher”, “il faut que tu te montres”… Elles nous poussent généralement à faire toujours plus, et surtout, à mettre en place une communication avec laquelle on n’est pas toujours aligné.


En me formant au milieu de la communication il y a 8 ans, j’ai eu envie de prendre le contre pied et de montrer qu’il était possible de faire autrement. Il y a quelques années, j’ai découvert que les stratégies que je mettais en place pour mes clientes s’imprégnaient de ce qu’on appelle : la slow communication.


Aujourd’hui, je suis une fervente défenseuse de cette méthode de communication qui respecte l’humain.



Sommaire


Qu’est-ce que la slow communication ?

La slow communication, inspirée de la “slow life” ou encore de la “slow food”, vient remettre de la conscience dans les contenus que l’on partage.


La dynamique est simple : publier moins mais créer du contenu plus réfléchi, plus profond, qui apporte une réelle valeur ajoutée. Prôner le “mieux” permet donc de gagner du temps : à la fois pour mieux choisir nos mots et leur impact, mais aussi pour accorder plus d’importance à chacune de nos interactions.


C’est ainsi qu’on crée un cercle vertueux soutenant notre entreprise : contenu réfléchit > plus d’engagement > attention dans les réponses > plus d’intérêt > plus de facilité à vendre.



Les principes de la slow communication
Le cercle vertueux de la slow communication


Les principes de la slow communication


L’ÉCOUTE ACTIVE

Évidemment, il n’y a pas de “mieux” sans savoir réellement de quoi a besoin notre audience. Il est donc indispensable de relever les problématiques de sa clientèle cible et de re-sonder régulièrement ses besoins. Ça peut passer par un questionnaire, des interviews… ou simplement des échanges quotidiens sur les réseaux sociaux.


Publier mieux signifie donc être d’autant plus en alerte sur les moindres changements du marché.


L’AUTHENTICITÉ

Pas besoin de copier la communication de tes collègues thérapeutes pour que ça fonctionne pour toi. Il n’y a pas qu’une seule bonne manière de faire (même si c’est déstabilisant au début, j’en conviens).


Pour savoir ce qui va marcher pour toi dans ta communication, fais des tests ! Tu vas pouvoir, à partir des expériences que tu vas faire, identifier ce que tu aimes / n’aimes pas, ce qui respecte tes limites, ou pas...


Ensuite, le tout, c’est de garder une même ligne de conduite alignée à tes valeurs et aspirations !


L'ÉTHIQUE

Prendre soin de soi et ne pas s’imposer des choses que l’on n’aime pas, c’est bien, mais faire de même avec les autres, c’est encore mieux !


Avec la slow communication, je t’invite à bien choisir tes mots… notamment lorsqu’il s’agit de vendre. Assure-toi que tu n’utilises pas des techniques marketing basées sur la peur qui pourraient pousser tes potentiel(le)s consultant(e)s à te rejoindre pour les mauvaises raisons.


Mieux vaut baser ton marketing de vente sur les émotions positives que ta clientèle va ressentir en choisissant d’être accompagnée par toi !


LA SIMPLICITÉ

Tu as besoin de clients maintenant ? Inutile de tout miser sur les réseaux sociaux… Il peut falloir des mois avant qu’une bonne communication soit efficace !

Tourne-toi plutôt vers des solutions plus directes : la prospection si tu souhaites proposer des ateliers en entreprises, les réseaux d’entrepreneurs, les événements en présentiel, les salons de bien-être…


Demande-toi toujours comment tu peux faire au plus simple pour atteindre tes objectifs, faire passer un message, créer tes visuels…


LA DURABILITÉ

Publier tous les jours peut-être très vite chronophage et énergivore… ce qui peut te pousser à perdre ta régularité si le rythme est trop soutenu. Je pense que tu le sais aussi bien que moi !


Or, on le sait, la régularité c’est le point important de la création de contenus. Il vaut donc mieux miser sur une fréquence de publication plus douce mais qui sera plus durable dans le temps.



entrepreneure sur instagram



Les avantages de la slow communication


PLUS D'HUMAIN = PLUS D'ENGAGEMENT

Beaucoup de marketeux auront tendance à te dire “publie beaucoup, ça va augmenter tes statistiques” mais ce qu’on te dit moins c’est que ça va augmenter uniquement tes statistiques globales.


À ton avis est-ce qu’il vaut mieux… 5 posts avec 40 interactions chacun ou 2 posts avec 80 interactions chacun ? Dans le premier cas, tu auras 200 interactions totales, dans le deuxième 160 interactions totales.


Le deuxième cas est bien plus intéressant pour deux raisons :

  • Le potentiel de découvrabilité de ton contenu est plus important (dans le premier cas c’est potentiellement les mêmes 40 personnes qui ont interagi, contre 80 pour le deuxième)

  • Tu as probablement passé 3 fois moins de temps à créer ton contenu pour un résultat environ 0,5 fois moins important.

Prendre le temps de créer un contenu qui parle davantage à ta cible lui donnera envie d’interagir d’autant plus avec toi et la rendra active. C’est la première porte d’entrée vers la conversion.


MOINS DE STRESS, PLUS DE CRÉATIVITÉ

Publier moins, ça veut dire avoir moins de contenus à créer donc moins de travail… rien de mieux pour faire redescendre la pression ! Le cerveau a besoin d’espace pour se régénérer et se nourrir de lectures, discussions, activités… pour trouver l’inspiration.


C’est d’ailleurs peut-être même ce qui va t’aider à être plus à l’écoute de tes pics de créativité. Quand le pic est là, tu pourras en profiter pour prendre un max d’avance pour maintenir une bonne régularité.


UN MEILLEUR RESPECT DE L'ENVIRONNEMENT

Qui dit moins de contenus, dit moins de pollution numérique ! Si tu as des valeurs écologiques, la slow communication doit être un indispensable pour toi.


En terme d’éthique aussi, ça te pousse et aide les personnes qui peuvent consommer ton contenu à penser les réseaux sociaux autrement, à les quitter un temps, à prendre du recul, à déconnecter… pour éviter de tomber dans l’infobésité.



femmes pratiquant le yoga


Comment adopter la slow communication pour activité professionnelle dans le bien-être ?


RÉDUIRE SA FRÉQUENCE DE PUBLICATIONS

La première des choses à faire pour adopter la slow communication, c’est de réduire ta fréquence de publications. Le tout c’est de trouver l’équilibre qui te permettra de maintenir de l’activité sur ton compte, tout en étant régulière et en prenant le temps nécessaire à la création d’un bon contenu.


Voici ce que je recommande le plus souvent à mes clientes :

  • Pour les réseaux sociaux : deux posts par semaine + stories quasi quotidiennes

  • Pour la newsletter : une à deux fois par mois

  • Pour les articles de blog : une à deux fois par mois

  • Pour un podcast : deux à quatre fois par mois


Si tu veux même faire un peu moins, c’est tout à fait ok aussi, tant que tu gardes une fréquence régulière !


CAPITALISER SUR CE QUI APPORTE LE PLUS DE RÉSULTATS

Et pour ça, rien de mieux qu’analyser tes statistiques. Tu ne peux pas baser simplement ta communication sur tes ressentis. Tu as besoin de chiffres !


Si ton podcast t’apporte plus de clients qu’Instagram alors pourquoi pas augmenter ta fréquence d’un côté, réduire de l’autre… tout en renvoyant ton audience Instagram à ton podcast à chaque nouvel épisode !

Si ta newsletter convertit à plus de 80%, pourquoi pas organiser un lancement uniquement par ce biais pour une offre spécifique ?


Je ne dis pas que ces points sont absolument des marqueurs de “réussite”, mais que ça vaut le coup de tester et réajuster pour peut-être réduire l’énergie que tu mets dans ta communication, et à terme, réduire ton temps de travail.


PRIVILÉGIER LES CONTENUS LONGS

Quand on parle de slow communication, on dit aussi bye-bye au snack content : tu sais les réels qui durent 10 secondes et qui n’apportent rien ? Bon, on n’est pas obligé de leur dire au revoir définitivement, mais on va surtout se concentrer sur des contenus longs qui pourront nous apporter du trafic sur le long terme.


Exit les réseaux sociaux, bonjour les articles de blog, les podcasts ou les chaînes Youtube !


Avec ce type de contenus, on peut gagner en visibilité et trouver des clients des mois voire des années après leurs publications ! C’est pas le rêve, ça ?


METTRE EN PLACE UN PROCESS DE RECYCLAGE DU CONTENU

Qui dit “écologie” et “responsable” dit inévitablement “recyclage”. Et ça fonctionne aussi pour la communication ! Si tu es lancée depuis plusieurs mois / années, je suis sûre que tu as des tonnes de contenus qui pourraient être réutilisés.


Pour recycler ton contenu, tu as deux solutions :

  • publier l’exact même contenu sur un autre canal de communication

  • prendre des bribes de ton contenu et le réexploiter sous un autre format mais sur le même canal de communication (ex : transformer un carrousel Instagram en un réel).


Tu l’auras compris, à mon sens il n’y a que des avantages à adopter une slow communication. C’est LA meilleure manière de construire une communication qui serve ton activité sur le bien-être et qui soit éthique, authentique et durable.


Article rédigé par Clémentine – Les Optimalistes

コメント


bottom of page